Autres informations et services officiels: www.belgium.be
Magazine d'information qui rassemble les fonctionnaires fédéraux
Membre de FED+ ?

Filip, Julie et Pierre, à propos de leur collaboration durable

La collaboration entre services et départements est bénéfique pour tous. Un exemple parlant : les projets de performance énergétique de Fedesco qui contribuent à revaloriser le portefeuille de la Régie des Bâtiments, tout en réduisant la facture d’énergie des services publics.

À la demande du SPF Justice, la Régie des Bâtiments d’Anvers a fait construire un tout nouveau palais de justice. De 2001 à 2005, la construction du désormais célèbre bâtiment de la Bolivarplaats signé Richard Rogers, l’homme à qui l’on doit le Centre Pompidou à Paris et le Millennium Dome de Londres a été placée sous le signe de l’efficacité énergétique, en particulier en termes de climatisation, de chauffage et de ventilation. L’analyse de la consommation électrique a néanmoins révélé qu’en 2011, de belles économies pourraient à nouveau être réalisées. Une constatation qui a mené à une étroite collaboration entre la Régie des Bâtiments, le SPF Justice et Fedesco, le prestataire de services en matière d’énergie des services publics.

“Ces dernières années, nous avons dressé un bilan énergétique précis des bâtiments des entités fédérales”, explique Julie Pianetti, Customer Project Manager chez Fedesco. “Ce bilan nous permet d’identifier les bâtiments qui exigent en priorité des mesures de performance énergétique.” L’intervention de Fedesco dans le nouveau palais de justice d’Anvers peut paraître étrange à première vue. “C’est un réflexe logique que d’associer les projets de Fedesco à des bâtiments anciens, non adaptés”, affirme Filip Heyndrickx, chef du service Infrastructure de la DG Organisation judiciaire du SPF Justice. “Pourtant, dans une construction récente, on peut aussi obtenir rapidement de bons résultats.”

Économie directe

Pour le palais de justice d’Anvers, Fedesco a d’abord réalisé un petit projet sur l’automatisation de l’éclairage d’une salle d’archivage. Quand ce local est vide, les lampes s’éteignent automatiquement. Des capteurs de mouvement rallument les lampes dès que quelqu’un y pénètre à nouveau. Une intervention simple qui a permis de réduire d’un tiers la consommation électrique liée à l’éclairage des lieux. Celui-ci sera ensuite repensé à plus large échelle – notamment dans les couloirs et les salles de réunion – afin de réduire la facture d’électricité du palais de justice d’Anvers de pas moins de 36.000 euros par an. Le retour sur investissement se fera en moins de sept ans. “Mais même au bout de ces sept années, la mesure continuera à porter ses fruits”, précise Pierre Beniers, attaché-ingénieur auprès de la Régie des Bâtiments. “Les projets réalisés vont ainsi permettre de libérer un budget que les services publics pourront consacrer à d’autres dépenses.”

Les projets de Fedesco portent tous sur la performance énergétique. Ils concernent aussi bien l’isolation des tuyaux de chauffage que l’installation de panneaux solaires. Des activités qui s’inscrivent dans le cadre du Plan National Climat de la Belgique, à travers lequel l’État fédéral s’est engagé à adopter des mesures coïncidant avec le Plan Climatique de l’ONU et le protocole de Kyoto. Afin de pouvoir entreprendre des actions appropriées, Fedesco procède à l’installation d’un système de contrôle dans les bâtiments publics. “Nous mesurons la consommation d’électricité et de gaz, et parfois d’eau aussi”, ajoute Julie Pianetti. “Cela nous permet d’évaluer les investissements déjà réalisés et de détecter les variations de consommation, qui à leur tour débouchent souvent sur de nouveaux projets.” Actuellement, six cents moniteurs sont déjà opérationnels.

Un ménage à trois

À travers ses projets, Fedesco rapproche le gestionnaire et les utilisateurs des services publics. “Un SPF n’est que l’usager d’un bâtiment”, déclare Pierre Beniers. “C’est à la Régie des Bâtiments d’offrir aux fonctionnaires un environnement de travail confortable. Mais ce sont les mesures de Fedesco – parfois via un modèle de cofinancement avec la Régie des Bâtiments – qui font en sorte que le SPF voit sa facture énergétique diminuer.” C’est précisément pour cela que Fedesco réalise toujours les projets en étroite collaboration avec le propriétaire et l’usager du bâtiment en question. Ces derniers apportent eux aussi leur contribution.

La somme des parties

Fedesco

  • prestataire de services énergétiques des services publics
  • facilite et finance les projets de performance énergétique dans les bâtiments des entités fédérales
  • créé en 2005

SPF Justice

  • 25.000 collaborateurs
  • 400 bâtiments
  • budget : 1,8 milliard d’euros

La Régie des Bâtiments

  • l’expert immobilier des services publics
  • gère 1.800 bâtiments, soit un total de 8 millions de m2

réactions

Hilde a dit

energiebesparende maatregelen betaald met belastinggeld, minder uitgaven maar daarom niet minder belastingen te betalen door mensen die zich geen energiebesparende uitgaven kunnen veroorloven. Zelfde als al die bedrijven die uitpakken met hun zonnepanelen en dergelijke. Minder belastingen, subsidies krijgen en een lagere energiefactuur. En altijd dezelfde mensen die het gelag betalen...

Wim De Saeger a dit

Filip, Julie en Pierre, U heeft een fantastisch werk geleverd, hartelijk dank voor uw inzet. Via deze methodologie kunnen we een structurele besparing op de lopende uitgaven organiseren. Wim De Saeger Technisch Directeur Fedesco

Archives: Mon univers & moi

Yes/No dialog

Oui Non Fermer x

Stuur naar een collega

Fermer x

Login

Fermer x
Fermer Fermer x

Cliquer sur l'image pour l'agrandir

Fermer Fermer x

Content dialog

Fermer Fermer x

Recevez-vous déjà notre newsletter toutes les deux semaines ?

Inscrivez-vous et restez informé de tout ce qui se passe au sein de l‘administration fédérale.

Inscrivez-vous ici